Kinshasa: Marche de Lamuka, la police disperse la foule et escorte Fayulu à sa résidence

Kinshasa: Marche de Lamuka, la police disperse la foule et escorte Fayulu à sa résidence

Une marche maintenue malgré la non autorisation du gouverneur de la ville Gentiny Ngobila, aujourd’hui vendredi 17 janvier. La plateforme politique Lamuka dans sa tête Martin Fayulu, Adolphe Muzito et d’autres cadres ont résisté de marcher après la messe à la paroisse Sainte Famille dans la commune de Nd’jili avant que les éléments de la police interviennent.

Des coups de gaz ont retenti pour disperser les manifestants suite à la décision du gouverneur, selon une source contactée sur place, Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont été escortés par la police à partir du quartier debonhomme dans la commune de Matete, une commune de Kinshasa, jusqu’à l’hôtel faden house à Gombe, résidence de Martin Fayulu, sans passer par l’échangeur où ils devaient déposer la gerbe de fleurs et s’incliner devant le monument de l’ancien Premier ministre Emery Patrice Lumumba, entre temps certains militants résistants suivent à pieds.

Selon Steeve Kimvuata, cette répression a pour but de tuer les cadres de Lamuka,

” Le régime de Kabila et F. Tshisekedi continue à réprimer les manifestations pacifiques et entraver la démocratie, en portant atteinte aux libertés publiques, dont celle de manifestation, tout cela, en violation de la constitution.
Malgré cette répression dont l’objectif était de tuer des hauts responsables de Lamuka, prétextant que c’étaient des balles perdues, nous nous réorganisons pour déposer les gerbes de fleurs aux pieds de la statue de notre héros national, Emery Patrice Lumumba” s’est il exprimé sur sa page facebook.

Le 17 janvier un jour férié à la mémoire du “héros national” Patrice Emery Lumumba, s’est transformé à la dispersion des militants de Lamuka par la police nationale congolaise avec des gaz lacrymogènes, une marche avec objectifs de dénoncer la balkanisation du pays et les massacres des civils à l’Est du pays

Samuel Ndolo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils