Covid-19: confinement à Kinshasa, George Kapiamba interpelle sur le sort des sans abris

Covid-19: confinement à Kinshasa, George Kapiamba interpelle sur le sort des sans abris

Pour lutter contre la propagation du coronavirus le gouvernement central de la République Démocratique du Congo a procédé à la succession des réunions à la cité de l’Union Africaine et à la Primature pour renforcer l’application des mesures prises par le Chef de l’État, la ville province de Kinshasa, première à être touchée du Covid-19 dans le pays et qui connait une augmentation importante du jour le jour de cas des contaminés, une mesure du confinement total sera vraisemblablement prise par les autorités d’ici peu.

À Kinshasa il y a un phénomène qui a duré des années comme ailleurs, “Chégué”, les enfants en rupture familiale, qui trouvent l’abri dans les points chauds de la capitale congolaise, notre rédaction a pensé à ces enfants hors programme du gouvernement, obligés de mendier, exposés au milieu des véhicules dans des grandes artères, activité manquée le jour, briguant le soir, ravissant les sacs à main, téléphones portables et autres objets de valeur pour satisfaire leur besoin alimentaire, et s’est interrogée sur leur sort dans ce moment de crise sanitaire mondiale provoquée par le Covid-19 qui a fait aujourd’hui dans le monde 46.000 décès et 921.924 cas.

Au delà des mesures prises par le gouvernement central et les autorités de la ville, les enfants en rupture familiale restent exposés au risque de contamination de coronavirus, encore de plus, le confinement qui sera annoncé à Kinshasa pour limiter la propagation ces enfants dont le cordon ombilical est coupé de leurs familles à cause des diverses raisons se verront être chassés de leur sans adresse et tabassés par les argents de l’ordre qui seront partout dans les rues pour faire appliquer la mesure du confinement.

Face à cette situation, l’Avocat et Défenseur des droits de l’Homme, Maître Georges Kapiamba a réagit à notre micro,

“Le gouvernement central doit travailler avec le gouvernement provincial ainsi que tous les autres acteurs du secteur de la protection de l’enfant en rupture avec leurs familles pour réfléchir sur les mesures urgentes et spécifiques à prendre en leur faveur durant toute la période du confinement total de la ville de Kinshasa.” Plaide t-il avant d’expliquer le grave risque qui court après les Chégués s’ils ne sont pas encadrés.

“Si ces enfants ne sont pas encadrés, Ils risqueraient de constituer un foyer éventuel de propagation et contamination de covid19. La solution c’est de les récupérer et les entretenir dans des maisons de garde pour enfants en rupture avec leurs familles respectives.”

Pour rappel c’est depuis le 23 mars 2020 que la ville de Kinshasa a été isolée des autres provinces du pays, les différentes mesures sont en train d’être prises au niveau du gouvernement central ainsi qu’au niveau provincial, selon Mr Georges Kapiamba, le gouvernement doit prendre aussi des mesures pour protéger ces personnes,

” Le confinement est une de solutions pour stopper la propagation de covid 19 selon les experts. Donc, nous en soutenons. Mais le gouvernement devra prendre des mesures spécifiques pour cette catégorie de personnes de manière à les mettre à l’abri de la propagation de covid19.” Conclut t-il.

À noter que la République Démocratique du Congo a totalisé depuis mercredi 01 avril 123 cas, 11 décès et 3 guéris. Les 14 cas qui s’ajoutent à 109 cas sont signalés dans la soirée dont 10 à Kinshasa et 4 importés à l’intérieur du pays.

Abraham Malembe

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils