La cour de cassation dit non à la demande de liberté provisoire de Kamerhe

La cour de cassation dit non à la demande de liberté provisoire de Kamerhe

Après la requête faite par les avocats il y a 48h, la cour de cassation a donné ce 5 août raison à la cour d’appel de Kinshasa- Gombe concernant la demande de mise en liberté provisoire de M. Vital Kamerhe.

Le Président de l’Union pour la nation congolaise(UNC)Vital Kamerhe dont son audience devant la cour d’appel est prévue ce vendredi 07 Août 2020, avait été condamnée à 20 ans de prison pour détournement de deniers publics.

Célestin Zeula

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils