Kasaï-Coronavirus : Aucun chinois n’est mis en quarantaine pour le virus

Kasaï-Coronavirus : Aucun chinois n’est mis en quarantaine pour le virus

Après la sortie médiatique du député national de la province de Kasaï, l’honorable Jean Mbaya Kandudi, qui dit constater le flou dans le démenti de la ministre provinciale de la santé du Kasaï sur la présence des présumés cas de coronavirus dans le camps Kamisalu situé à 60km de la ville de Tshikapa.

la rédaction Chronikactu.net s’est entretenue avec René Mwamba, inspecteur provincial des bureaux médicaux et techniques de la province du Kasaï.

“Aucun chinois n’est mis en quarantaine et aucun cas de coronavirus est constaté dans la ville de Tshikapa chef lieu de la province du Kasaï”, confirme l’inspecteur provincial au micro de chronikactu.net. avant d’ajouter.

“Parmis les chinois au Kasaï pour la réhabilitation de la route nationale, un couple était frappé par la malaria, et quand les congolais de Tshikapa ont constaté cela, pour eux c’était le coronavirus. Avec ce fait les chinois ont eux mêmes choisi de rester en isolement pour ne plus paniquer la population Kasaïenne qui a peur de ce virus, car la population pense que les sujets chinois ont amené le virus, ce qui n’est pas vrai.”

D’après le constat fait, ces personnes ne présentent aucun symptôme de coronavirus, et appelle la population de ce coin à avoir confiance au gouvernement qui pourra pas accepter du mal contre les congolais.

“Comment le gouvernement peut accepter que les Chinois viennent dans notre province sachant qu’ils sont contaminés par cette maladie qui tire son origine en chine, où cela a fait plusieurs morts. ” a éclairé l’opinion René Muamba l’inspecteur.

La province du Kasaï n’a pas de matériels capables de détecter ce virus mais seulement l’organisation mondiale de la santé OMS, nous a envoyé les matériels qui permettent qu’au prélèvement des sécrétions nasales buccales qui seront conduites vers les laboratoires INRB à Kinshasa où les analyses seront effectuées pour donner une réponse favorable à l’opinion publique. Quand aux habitants de Tshikapa, ils doivent oublier ce qui se dit sur les réseaux sociaux et conituer à vivre et à croire à leurs dirigeants comme avant car cette maladie n’a pas touché notre province”, a t-il conclu.

Célestin zeula

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils