Gouvernement : L’arrestation du Ministre de la justice ne repose pas sur les faits infractionnels, non plus rencontre les conditions de flagrance (Communiqué)

Gouvernement : L’arrestation du Ministre de la justice ne repose pas sur les faits infractionnels, non plus rencontre les conditions de flagrance (Communiqué)

A travers un communiqué daté du 28 juin dont une copie nous est parvenue, le Chef du Gouvernement, Sylvestre Ilunga s’est indigné au sujet de l’arrestation de Célestin Tunda Ya Kasende, Vice-premier ministre en charge de la justice.
Le Premier Ministre a réuni autour de lui tous les Vice Premier Ministre et Ministre d’État aussitôt qu’ils ont appris l’arrestation “arbitraire” de leur collègue.

“Les membres du Gouvernement ont révélé que l’arrestation du Vice-Premier Ministre, Ministre de la justice et garde des sceaux ne repose pas sur des faits infractionnels, ne rencontrent pas les conditions de la flagrance, et viole le secret des délibérations du conseil des Ministres”, réclament-ils.

Le Premier Ministre note cependant que cet incident est de nature à fragiliser la stabilité et le fonctionnement harmonieux des institutions et à provoquer la démission du Gouvernement.
Il demande solennellement au Chef de l’État d’assurer le respect de l’État de droit et de veiller au respect de procédures constitutionelles.

Ensemble avec les Ministres réunis autour de lui expriment leur solidarité, désapprouvent et condamnent cette arrestation arbitraire.

Hier, 27 juin, le Vice-premier ministre en charge de la justice a été interpellé par le Procureur près la cour de cassation pour usage du faux.

Christian Lotendo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils