Fils Jean-Marie Mangobe : « l’entrepreneuriat est un moyen d’autonomisation financière »

Fils Jean-Marie Mangobe : « l’entrepreneuriat est un moyen d’autonomisation financière »

En République Démocratique du Congo (RDC), le marché d’emploi ne cesse de se raréfier. Cette réalité obscure démoralise certains mais entraine chez les autres un esprit créatif. Considéré aujourd’hui comme une activité constructive d’un bel avenir, et une technique pratique de lutte contre le chômage, la plupart des jeunes congolais décide de se lancer dans l’entreprenariat pour se forger un bel avenir. A l’exemple de Jean-Marie Mangobe, un jeune entrepreneur qui s’est lancé dans la commercialisation de la boisson alcoolisée russe, Joker Vodka.
Russe d’origine congolaise, J-M Mangobe Fils se montre déterminé face aux défis majeurs qui rongent la jeunesse de son pays natal. Pour ce faire, il decide d’entreprendre et va débuter sa carrière d’entrepreneur dans une société de production de la boisson Vodka. Son crédo : « il faut oser faire pour réussir ».
Difficile au début, le jeune entrepreneur ne se laissera pas abattre par le racisme, devenir une source de financement sera l’idée phare de sa motivation, « les premières expériences n’ont jamais été faciles à vivre. Au-delà des difficultés rencontrées, mon autonomie financière, mon indépendance et le désir d’aider les autres ont été une véritable source de motivation », a-t-il expliqué. Et de poursuivre « Je me suis lancé dans l’entreprenariat avec le voeu et souhait de devenir une source de production et de financement pour plusieurs autres jeunes. Telles sont les raisons conductrices de mon penchant pour l’entrepreneuriat ».

Un sentiment d’autonomie financièrement

Cette boisson énergétique, faite à base des graines d’alcool sélectionnées et filtrées à l’aide de la filtration d’argent, une technologie supplémentaire est devenue pour moi une source de financement. Je convins les gens à en consommer car cela est fait avec des valeurs nutritionnelles, à savoir : des matières premières alimentaires, sirop de sucre, alcool de cumin aromatique, et le miel naturel. Objectif atteint car la commercialisation de cette boisson me rapporte beaucoup mieux. Aujourd’hui poursuit Jean-Marie Mangobe, mon souhait est d’encourager les jeunes à tenter leur chance dans le secteur de l’entrepreneuriat, à développer le sens de responsabilité pour faire bouger les choses en RD Congo. Car d’après les experts en ressources humaines, pour créer des richesses et briser le cycle de la pauvreté, il faut se lancer dans le système politique d’entreprendre. Ce dernier est un moyen rapide d’autonomisation financière et du développement d’une nation.
Fils Jean-Marie Mangobe est un étudiant russe né à Kinshasa, le 18 avril 1996.

Hornella Mumbela

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils