Demande de liberté provisoire de Kamerhe: la cour de cassation se prononce dans 48h

Demande de liberté provisoire de Kamerhe: la cour de cassation se prononce dans 48h

Après l’ouverture de son procès en appel à la cour d’appel de Kinshasa/Gombe, le 24 juillet dernier, le directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe encore en appel à la cour de cassation, ce lundi 3 août 2020.

Le leader du parti politique l’Union pour la Nation Congolaise(UNC) attend de la cour de cassation de statuer sur sa demande de liberté provisoire, rejetée par la cour d’appel.

La cour a pris acte de sa requête et se prononcera dans 48 heures, soit le mercredi 5 août.

Notons que Vital Kamerhe a déjà enregistré six rejets de ses demandes de liberté provisoire.

Pour rappel, Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans des travaux forcés et une interdiction de vote et d’éligibilité, pour cause de détournement de deniers publics, corruption et de blanchiment des capitaux, en juin dernier après plusieurs audiences publiques au sein de la prison centrale de Makala.

John Mpongo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils