Covid-19: L’honorable Christelle Vuanga réfléchît sur l’économie de la RDC après cette pandémie

Covid-19: L’honorable Christelle Vuanga réfléchît sur l’économie de la RDC après cette pandémie

L’élue de la Funa, l’honorable Christelle Vuanga s’est exprimée ce mercredi 25 mars sur la question de la maladie à coronavirus en République Démocratique du Congo lors d’une interview accordée à chronikactu.net.

Au cours de cette interview, la députée nationale Christelle Vuanga a évoqué plusieurs points en rapport avec l’économie du pays après le coronavirus et a martelé plus sur l’état de santé de la population congolaise face à cette pandémie qui a débuté en Chine, d’où par la même occasion, elle a donné son opinion par rapport au discours du chef de l’État, Félix Tshisekedi sur l’état d’urgence décrété le mardi dernier.

«Les mesures sont en effet adéquates et importantes. Mais déclarer l’état d’urgence ce n’est pas seulement une petite phrase, il faut maintenant par la suite nourrir cette phrase par des faits. Nous avons personnellement demandé l’état d’urgence sanitaire parce qu’en demandant cela conformément à l’article 144 et 145 de la constitution, le parlement en commission soit paritaire devrait s’asseoir pour donner un fondement légal à cet état d’urgence comme les autres pays le font déjà maintenant puisque gouverner s’y anticiper. En ce moment on devrait déjà commencer à faire des projections qui concernent la paye des enseignants parce qu’il faut se le dire qu’avec ces 4 semaines hypothétiques peut-être elle pourrait durer encore .»

Une pensée après le covid-19 sur l’économie de la RDC

«L’économie est engagée avec l’isolement de Kinshasa plusieurs sociétés vont fermer parce qu’ils n’auront plus de quoi payer le loyer, de l’eau, de l’électricité ou les agents. Déclarer l’état d’urgence c’est commencer à réfléchir tout au tour des mesures qui vont accompagner le pays, après le coronavirus le pays doit vivre, mais comment ? Et c’est cette léthargie de l’État qui actuellement n’honore pas l’État car si on ne réfléchît pas sur le lendemain du coronavirus comment survivra notre pays? .»

Par la même occasion, la députée nationale a profité de lancer un message à la population congolaise sur les mesures d’hygiènes

«Le message que je pourrais apporter à la population c’est d’adopter des gestes barrières c’est à dire la distance entre vous et la personne qui vous parle. Se laver les mains régulièrement avec du savon ,se tousser sur le coude et non à la main. Protéger les personnes âgées, femmes enceintes, les personnes souffrantes des maladies telles que la diabète, l’hypertension et autres”.

Gabriella Malengo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils