COVID-19 : ACOFEPE lance la deuxième phase de sa campagne dans les milieux éducatifs

COVID-19 : ACOFEPE lance la deuxième phase de sa campagne dans les milieux éducatifs

“La fin de l’état d’urgence ne symbolise pas la fin de coronavirus en RDC” c’est dans ce propos que l’Acofepe a lancé sa deuxième campagne de sensibilisation. C’était au cours d’une conférence tenue, mardi 11 août dans son siège à Ngiri-Ngiri, que L’association des femmes journalistes de la presse écrite (ACOFEPE) annonce ce deuxième marathon.

Après un mois de campagne de sensibilisation dans les milieux professionnels dans différents médias de la République Démocratique du Congo après le confinement de la commune de la Gombe, depuis le 7 juillet au 14 août, l’association des femmes journalistes de la presse écrite a lancé cette deuxième campagne de sensibilisation sur les mesures barrières contre la COVID-19 cette fois-ci dans les milieux éducatifs du 12 au 26 août juste après la reprise des cours sur toute l’étendue nationale de la RDC.

Pour lutter contre cette pandémie, l’Acofepe fera une descente dans les différents milieux scolaires pour amener les élèves d’une part à appliquer les mesures barrières contre le covid-19 et d’autre part à amener les enseignants à faire de la lutte contre le coronavirus une priorité dans leurs cours respectifs.

«L’Acofepe va descendre sur terrain pendant 15 jours pour parler aux élèves de la 6 éme année secondaire qui vont présenter leurs épreuves des Examens d’Etat puisque la compagne les concerne. Nous allons leur expliquer: c’est quoi le coronavirus, les modes de transmissions et celles dés préventions. En gros cette campagne a pour objectif de protéger les élèves après cette reprise de cours » a déclaré madame Grâce Ngikye, présidente et initiatrice d’Acofepe RDC.

A elle de lancer un message de réconfort et conscientisation aux parents d’élèves lors de cette conférence de presse.

«Que les parents ne se découragent pas mais du moins qu’ils fassent aussi beaucoup d’efforts pour la protection de leurs enfants. Pas se décourager parce que l’Etat n’a pas fait, non plus parce qu’une association n’est pas passée mais que les parents estiment que la protection de leurs enfants sont entre leurs mains».

Notons que cette initiative est un projet financé en partenariat avec Paul G.Familly foundation et la délégation générale Wallonnie-Bruxelle toujours avec l’appui technique d’Internews afin de déposer quelques lots de kits de protection en l’occurrence des masques, solutions hydro-alcoolique dans Huit écoles des parties Urbano-rurales ciblées dans les différents districts de la ville de kinshasa. La campagne prendra 15 jours du jeudi 13 août à Kinseso dans le district de mont-Amba et pour terminer le mercredi 26 août à Mbudi dans Lukunga.

Rappelons que l’Acofepe est une association à but non lucratif regroupant les femmes journalistes de la presse imprimée et des médias en ligne.

Gabriella Malengo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils