L’après couple OLANGI au CIFMC: Acsa OLANGI dit n’est pas être la successeuse de ses parents

L’après couple OLANGI au CIFMC: Acsa OLANGI dit n’est pas être la successeuse de ses parents

Le ministère du combat spirituel est resté orphelin après le décès quelques mois passés du couple Olangi, plusieurs questions se posent dans les rues de Kinshasa sur l’avenir de ce ministère.

Nous avons joint la sœur Acsa Olangi, fille biologique du couple Olangi, dont certains médias ont attribué la succession de ses parents à la tête du CIFMCI. Une fausse information qu’a démentie cette dernière «  les kinois sont forts pour des conclusions » a –t- elle déclaré, avant d’ajouter «  le ministère reste un et indivisible, parce que le couple Olangi a servi le Dieu de l’unité et d’amour, ceux-là qui prêchent la désolation et la séparation sont les ennemis du Ministère. Je ne suis pas celle qui a été choisi pour succéder à mes parents et la question n’est pas encore abordée, le processus sera long et se fera en collège car nous sommes une grande communauté bien hiérarchisée et ordonnée ».

Du reste Acsa Olangi est l’un des enfants le plus engagé du couple Olangi dans le service du Seigneur.

Pour rappelle Papa Olangi est décédé le 01 octobre 2017 à Johannesburg et Maman Olangi le 05 juin 2018 à Kinshasa. Le deux reposent  dans leur site agricole dans le quartier Mpasa dans la commune de la Nsele.

D’JESSY MBOMA BABUYA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils