Jean-Félix Mupande Kapwa en audition au bureau de l’APLC

Jean-Félix Mupande Kapwa en audition au bureau de l’APLC


Le Directeur Général du Cadastre Minier CAMI, en sigle, Jean-Michel Mopande a été convoqué ce jeudi 17 septembre 2020 dans le bureau de l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC).
Il lui est reproché la mégestion de la redevance minière dédiée au Fonds Minier pour les générations futures (FOMI).

En effet, le gouvernement a créé depuis juillet 2019, un fonds minier pour les générations futures (FOMI), qui doit être alimenté par 10 % des revenus issus de la redevance minière. C’est-à-dire 50% de la redevance minière pour le gouvernement central, 25 % pour la province, 15 % pour l’entité locale concernée et 10 % pour le fonds minier destinés aux générations futures (cfr le code minier, articles 240, 241, 242 et 255).

Depuis le lundi 31 juillet 2020, le Cadastre Minier (CAMI) est remis en cause à travers son directeur général, par une certaine opinion. D’après des sources certifiées, par cette convocation, il s’agit de l’ouverture d’une enquête sur la gestion de la redevance minière dédiée au fonds minier pour les générations futures.

Dans sa mission de prévenir et de lutter contre la corruption qui gangrène le sol du Congo, l’APLC envoi de manière audible un signal à la nation qu’aucun corrompu ne sera à l’abri.

Gabriella Malengo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils